Derniers résultats: Octobre rose

Dernières photos: Ronde Verte du Pian Medoc

Javascript DHTML Image Web Scroller Powered by dhtml-menu-builder.com

 

Javascript DHTML Drop Down Menu Powered by dhtml-menu-builder.com

 

Ce fût une énorme rentrée !

Premier dimanche de septembre: retour aux sources avec les foulées carignanaises, à Carignan de Bordeaux. Tellement près de Bouliac qu'une partie du circuit est commun avec le trail du Téléthon (qui aura lieu le samedi 2 décembre). C'est

une épreuve ancienne qui a évolué de la route vers le trail. Beau dimanche matin, avec une équipe motivée dirigée par Jean-Louis Galant Bartète. Beaucoup de coureurs et le plaisir de croiser pour moi plein d'amis. Merci de votre gentillesse. Coup de chapeau pour cette édition 2017. 

Changement de département ensuite mais pas de région! Pour un petit tour en Charentes Maritimes, à Jonzac plus précisément. La ville thermale est superbe, la course à l'image de la cité. Bonne ambiance, convivialité assurée par l'équipe de la Marie No Pothet, présidente du club de Haute Saintonge Athltétisme. Course nature à noter absolument sur nos agendas pour 2018 !

Puis découverte de la ronde Cérétane au pays de la capitale de la cerise. En pays catalan. Cette épreuve fait partie du challenge de la convivialité et l'épreuve appartient aux courses estivales. C'est vous dire. Une ronde color, des épreuves pour enfants, une rando, un 6km et un 20km. Une remise des prix exceptionnelles, deux repas aux couleurs des spécialités locales. Du vin des vignerons du cru, le traditionnel muscat au "porro', des orchestres partout, une ville décorée, magnifique. Des hôtes aux petits soins. Merci Luc Panabières, Jean-Marie et tous les autres. Nous avons été conquis. Christian Hurson le premier, lui le co-président du challenge. "Jésus" faisait également partie du déplacement. Même si cette épreuve demeure, la plus extrême, à quelques kilomètres de la frontière espagnole seulement, le déplacement dans cette région pour cette épreuve est à faire. Grand merci et coup de chapeau.

Et toujours concernant ce rendez-vous catalan, l'occasion d'échanges avec celui à qui l'organisation avait dédié cette épreuve : Pascal Burq. Pascal est un passionné de courses, on le croise un peu partout, peintre de talent. On pouvait

donc découvrir ses oeuvres durant le week-end, auteur de roman policier, il dédicaçait son dernier roman : "Sérial Coureur". Une histoire qui se passe dans le monde ds courses justement et des plus grandes. Il m'a promis que dans ses prochaines écritures, il éviterait la "mort tragique" des commentateurs ! Merci Monsieur le vétérinaire du Boulou. A bientôt Pascal. 

Et pour finir ce mois, rendez-vous du côté de Pian Médoc avec la Ronde Verte. Qui d'année en année monte en nombre de coureurs et en qualité. Beau plateau donc, beaucoup de monde, soliel et chaleur présents. Tous les ingrédients d'une belle réussite à laquelle il faut rajouter la présence de Maurice Godeaux de Courir 33 ou la Belette Bleue au chrono, de Jim Granjean, le technicien du nouveau podium du conseil départemental. Outil exceptionnel mis à disposition des organisateurs, bel effort de communication fait par les élus de ce département. Un grand merci donc au nom de tous les organsiateurs et intervenants qui auront à utiliser ce matériel !

Le lendemain, rendez-vous au semi de l'Armagnac à Villeneuve de Marsan. Une bien belle épreuve que l'on doit à l'Elan, le club local. Et à de nombreux bénévoles. Frédéric Macaux, le directeur de cette épreuve, a été au top, organisation

au cordeau, convivialité, ambiance, arrivée dans les arènes au son des bandas, repas d'après-course. Je le répère depuis quelque temps, c'est une épreuve à noter vraiment sur les agendas !!

commentaires 0 Commentaire - Imprimer cette news Imprimer cette news - Syndication RSS RSS - Partager : Publier sur Facebook Publier sur Twitter Posté le 12/10/2017 par Alain Letard

Archives - Administration

 

Fidélité, quand tu nous riens !

Je n’ai pas peur de le dire, je suis fidèle ! En fait depuis que j’ai trouvé mon bonheur, je ne vois pas pourquoi j’irais voir ailleurs. J’ai bien pensé à tenter deux, trois coups comme ça, mais je n’ai jamais franchi le pas… Car en quinze ans, on prend des habitudes et on sait où on met les pieds, si je puis dire… Elle adore quand je la lave doucement. Mais bon ce n’est pas si fréquent. Je n’ai pas vraiment le temps. Elle adore aussi quand je lui dis des mots doux.

J’aime bien aussi… mais seulement quand on se retrouve seuls ensemble.

Moi ce que j’aime par-dessus tout, c’est quand je l’enfile doucement. Son confort est incontestable. Elle me va comme un gant. Si je puis dire. Elle est légère et semble faite pour moi. Depuis quinze ans, je n’ai jamais eu à m’en

plaindre. C’est vrai qu’elle ne la ramène pas non plus beaucoup.

Je la mets dans un coin à la maison. Son coin à elle. Et puis elle sait se faire discrète. Mais bon quand arrive le week-end, je sens qu’elle frétille et qu’elle aimerait bien sortir un peu. Aussi je ne résiste pas au plaisir de l’emmener sur des courses avec moi. Du coup, je suis vraiment accroc et je ne vois pas pourquoi j’irais voir ailleurs. C’est une sorte de grand amour, j’en suis sûr. Je ne vois pas comment je pourrais dire autrement !

Bref personne ne me fera changer de paire de chaussures de course, c’est certain !!

commentaires 0 Commentaire - Imprimer cette news Imprimer cette news - Syndication RSS RSS - Partager : Publier sur Facebook Publier sur Twitter Posté le 12/10/2017 par Remy Jégard

Archives - Administration