Derniers résultats: 10km de Saucats

Dernières photos: 10km de Merignac Beutre

Javascript DHTML Image Web Scroller Powered by dhtml-menu-builder.com

 

Javascript DHTML Drop Down Menu Powered by dhtml-menu-builder.com

 

D'abord une bonne année à tous !

Je sais bien que c'est un peu tard pour cela, mais bon le premier magazine de Running Mag de l'année ne sortant qu'en février, je tenais tout de même à souhaiter une bonne année à tout le monde. A tous les coureurs, à tous les

organisateurs, à tous ceux qui font le petit monde de la course dans notre région et aux alentours et puis aussi à tous ceux qui sont impliqués de près ou de loin dans la réalisation de ce magazine.

De mon côté, tout a commencé le 7 janvier où je me suis rendu à la Détox du côté de Saint-Gervais. C'est un relais populaire où règne en maître la convivialité. Et c'est la première fois que je vois cela mais grâce à la communauté

de communes, une partie des bénéfices était reversée à une association qui les reversaient à des familles défavorisées sous forme de licences ou d'équipements sportifs. C'est une très belle initiative qui méritait d'être mise en

avant. Et heureusement ce jour-là si il a pas mal plu le matin, tout s'est dégagé ensuite pour que l'épreuve se déroule dans de bonnes conditions.

Ensuite je me suis retrouvé du côté de Pécharmant pour le traditionnel rendez-vous du Trail mis en place par Thierry Bonhomme et toute son équipe.C'est une des rares épreuves sur deux jours qui persiste encore dans le département et qui nous rappelle que Pascal Jugie, non loin, avait lancé l'idée avec son Hivernal Grand Brassac, il y a bien longtemps déjà. On ne pourra que retenir cette belle qualité d'organisation. Tout est calé, réfléchi même si la pluie est venue jouer les trouble-fêtes. Rarement les parcours avaient été aussi détrempés et par endroits, c'était carrément des rivières qu'il fallait parcourir et non des sentiers. Pas mal de voitures se sont embourbées dans le parking, Patrick Héritier en tombant s'est même cassé une côte mais on a aussi vu le retour du "vieux guerrier" Claude Escots qui prend une belle deuxième place.

La semaine d'après, j'aurais dû me rendre sur les 1/4 de finale ds championnats de France de cross mais une sciatique m'a cloué au lit t je tenais donc à remercier grandement Didier Desage qui m'a remplacé au pied levé. Grand merci à lui!

Puis mi-février, ce fut la remise des Run d'Or du côté de Bouliac. Et cette année, je suis un peu déçu, tout comme Maurice Godeaux à l'instigation de ce challenge, car pour la première fois, il y a eu un peu moins de monde qu'à

l'accoutumée. Les gens qui savent qu'ils ne vont rien recevoir, même si ils sont nommés, ne se déplacent plus. C'est dommage car le maire de Bouliac, vicee-président du Bordeaux Métropole, était là et avait fait les choses en grand avec pot de l'amitié et petits fours pour tout le monde. Cela ve nous faire cogiter un peu pour l'avenir donc...

Maintenant je suis en route pour Saucats avec son 10 km qualificatif, premier de l'année dans la région et puis ce sera Salles et sa Foulée des Sangliers organisée par le club de rugby du village. Il me tarde grandement !

commentaires 0 Commentaire - Imprimer cette news Imprimer cette news - Syndication RSS RSS - Partager : Publier sur Facebook Publier sur Twitter Posté le 19/02/2018 par Alain Letard

Archives - Administration

 

Ma sortie !

Je cours. Je suis seul au monde. C’est en tout cas le sentiment que j’ai. Quelques gouttes de pluie. Pas un temps à sortir. Et pourtant. C’est là qu’on se sent vraiment vivant.

Je ressens un petit vent froid qui transperce ma veste. Je réajuste le haut de ma fermeture éclair. De la boue un peu partout. Je glisse plus que je n’avance. Une petite montée. Cela devient compliqué.

J’aime me sentir seul dans toute cette nature. Pas forcément en montagne même si c’est plus majestueux. En pleine nature simplement. Avec des petits coins envoûtants.

Aux charmes évidents. Quand il ne fait pas beau comme ces jours-ci, on a l’impression que tous les chemins nous attendent. Qu’ils sont heureux quelque part de nous voir les emprunter.

J’essaye de garder un rythme de croisière. La sortie sera longue. Petit monotrace que je connais sur le bout des doigts. Le passage que je préfère aussi. Comme un jeu où tu balances ton corps de gauche à droite pour éviter les branches. En pleine forêt. Magique. Je vois les nuages noirs au loin qui s’amoncellent. Je m’arrête derrière un vieux cimetière refaire le plein d’eau et manger une barre. Je suis parti léger. Je rentrerai crotté. Je profite d’un point de vue

sur la vallée. Ici au coucher du soleil, c’est un endroit plein de magie. Pour l’heure, c’est juste balayé par les vents. Je me sens libre. Seul mais en osmose avec moi-même. Avec mon corps. Je sais qu’après je vais me reposer et profiter d’un bien-être total. Bien au chaud.

Je cours et je suis heureux. Tout simplement.

commentaires 0 Commentaire - Imprimer cette news Imprimer cette news - Syndication RSS RSS - Partager : Publier sur Facebook Publier sur Twitter Posté le 19/02/2018 par Remy Jegard

Archives - Administration