Derniers résultats: Spicy Trail

Dernières photos: Spicy Trail

Javascript DHTML Image Web Scroller Powered by dhtml-menu-builder.com

 

Javascript DHTML Drop Down Menu Powered by dhtml-menu-builder.com

 

Royan est à la hauteur !

Mois, important en animations comme en kilometres parcourus....

Tout d’abord les 20 ans de la Pastourelle avec 2 jours de sport, de fêtes en tous genres. Manche du TTN, des plus réussies, un plateau des plus relevés en trail, comme en VTT.... Sous l’oeil avisé de l’ entraineur de l’équipe de France de trail Philippe Propage. Quant aux soirées, le qualificatif d’explosives serait le qualificatif qui conviendrait le mieux. Merci Philippe

et tes 500 bénévoles....Vous avez bien lu 500 ! Pour un week end exceptionnel de cette Pastourelle Isotoner. Quel accueil ! Elle restera gravée dans bien des mémoires cette 20ème édition.

Puis le dimanche suivant, le 27 mai, toujours du trail au Taillan Medoc cette fois, avec l’équipe de Nicolas Nicolaou. Et celles et ceux de la Fraise Athletique. Succès assuré par une équipe bien rodée. Plus de mille participants en tout.Que du plaisir ! Merci pour ce rendez vous. Coup de chapeau. 

Puis pour moi, une première sur le bord de la plage de Royan pour le 4ème Marathon de Royan Côte de Beauté.Cette organisation rejoignait le Challenge de la Convivialité des épreuves Festiviales (Cheverny, Blaye, La Pastourelle, Espelette, Dax, le Medoc, Ceret, Verfeif et le Cassoulet, Jarnac et le marathon du Cognac....et bien d’autres encore). Etant un des animateurs parmi les plus présents sur ce Challenge, je peux dire que l’esprit, la philosophie de ce marathon est à la

hauteur de ce qui ce fait aiilleurs. Il est vrai que l’animation des soirées confiée à Stephie Swing est la garantie d’un succès assuré. Pour les épreuves, 10K et Marathon, courses à label et championnat du LANA pour le marathon. Parcours

superbe, visitant les villages environnants, avec presque toujours la proximité maritime.... Quelle beauté ce parcours sur la côte, avec une arrive sur la plage de la Grande Conche aprés un cheminement de 303 mètres sur un tapis posé à même le sable. Des déguisements, des KEKE en grand nombre, venus pour

l’anniversaire de Hubert. Des chants, de la bonne humeur, de la convivialité, tout cela sous un soleil estival affichant 38°C. Des coureurs à l’ouvrage , écrasés par la chaleur et evidemment quelques difficultés pour arriver au terme de cette épreuve. Un grand merci aux meneurs d’allure pour leurs dévouements et leur

humilité. Ecran geant, sonorisation efficace, informatique à l’arrivée des plus professionnelle. Ainsi tout a été reuni pour faire de cette épreuve un moment fort de la saison. Jean Pierre Dumon, « le Boss» , qui vient du foot et qui est un

passionné, a beaucoup regardé, observé. Et a ainsi mis sur pied avec ses 300 bénévoles une epreuve appreciée de tous. Il est vrai aussi, et j’ai pu le constater, une implication du maire de Royan et de son équipe municipale, tout comme un

soutien des municipalités des communes traversées par les épreuves. J'ai été bluffé. J'aurai pu m’en douter sachant que Jean-Pierre venait de recruter quelqu'un de bon conseil, Christian Hurson, à l’origine du marathon de Cheverny. Merci à vous tous pour votre accueil et votre gentillesse. Le 1er

juin 2019 aura lieu le 5ème Marathon de Royan. A noter absolement sur votre agenda. Marathon, semi, 10Km.

Je serai dans les semaines à venir à l'Utpma d'Aurillac puis à Bouliac, aux Foulées des Jalles à Bruges, à Espelette, à Bourg sur Gironde, à Mont de Marsan pour le Moun en Fête, Saint Vincent de Tyrosse (Championnat des Landes de 10km). 

commentaires 0 Commentaire - Imprimer cette news Imprimer cette news - Syndication RSS RSS - Partager : Publier sur Facebook Publier sur Twitter Posté le 21/06/2018 par Alain Letard

Archives - Administration

 

Partage.

Il franchit la ligne. Enfin. Après tant d’heures à souffrir en silence. Avec pour seul écho, le bruit de ses pas sur le sentier. Avec dans son corps tant de douleurs accumulées. Il est allé au bout du bout. Il a tout donné pour enfin

parcourir cette fameuse dernière ligne droite. Pour lever les bras au ciel vers ce graal imaginaire qu’il s’est luimême inventé. C’était son défi. Son aventure. Son périple.

Il l’avait préparé depuis tellement longtemps. Il avait sacrifié tant et tant de moments pour y parvenir. Et puis enfin, il a coupé cette ligne. Ce petit trait de peinture placé là presqu’au hasard sur le bitume… Et il s’est laissé

envahir par l’émotion. Comme si son mental le lâchait lui aussi et rejoignait son corps et ses muscles depuis longtemps sans vie…

Et c’est à ce moment là qu’il l’a vu. Elle. Celle qu’il cherchait depuis quelques minutes déjà. Elle, sa compagne, sa femme. Elle qui avait partagé tous ses moments de doute, toute sa préparation, toutes ses joies et ses souffrances.

Elle qui savait tout. Et plus encore. Leurs regards se sont croisés. Ils n’ont pas eu besoin de se parler. Elle lui a ôté son camelbak. Elle a essuyé son front et elle a pris sa tête entre ses mains. Elle l’a regardé pendant de longues secondes. Intensément. Les yeux

dans les yeux. Ni lui, ni elle, n’entendaient plus le speaker, ni la musique assourdissante. Elle a juste dit : «Je t’aime! » Et ils ont pleuré ensemble.

A bientôt et bon été.

commentaires 0 Commentaire - Imprimer cette news Imprimer cette news - Syndication RSS RSS - Partager : Publier sur Facebook Publier sur Twitter Posté le 21/06/2018 par Remy Jegard

Archives - Administration