DERNIERS RESULTATS: SOLITRAIL

DERNIERES PHOTOS: 10KM DE PESSAC

Javascript DHTML Image Web Scroller Powered by dhtml-menu-builder.com

 

Javascript DHTML Drop Down Menu Powered by dhtml-menu-builder.com

 

 

Restons encore prudents !

J'epère de tout coeur que la COVID est désormais derrière nous même si l'on constate avec le retour des courses que beaucoup de coureurs sont encore frileux et que ke retour à la normale n'est pas encore tout à fait d'actualité. Je croise les doigts pour que tout le monde fasse très attention encore cet été et je sais que la rentrée va etre pleine à craquer avec pas mal d'évènements de printemps qui ont décalé leur date et qui se retrouvent mêlés à d'autres déjà programmés.Même pour moi cela va être un vrai casse-tête. Dans deux jours, je vais être du cote d'Espelette et si ce n'est pas la traditionnelle course des crêtes, je ne vous cache pas mon plaisir de revenir la bas pour retrouver Gabi et sonTrail du Mondarrain. Combien de fois ai-je répété l'an dernier qu'Espelette me manquait? C'est sincère. Pour le moment, je n'ai officié qu'à deux endroitsSalles d'abord. La première de Gironde. Un peu moins de monde que prévu.300 participants pour 500 inscrits. On a pu voir à l'oeuvre un certain Etienne Daguinos, grand espoir de la région.Fabien demure inscrit du dernier moment. Ce fut ensuite Bouliac pour la Nocturne. UNe histoire d'amour. J'ai créé le club il y a 30 ans et lancé la course.Mais cela faisait un an et demi que je n'avais pas revu mes amis. J'y ai donné le départ avec une grand émotion.On a pu voir quelques spectaturs dur le parcours bein dans cet état d'esprit de kermesse venu du cyclisme. J'ai passé un bon moment. Le niveau n'eatait pas aussi haut que certaines années mais on a eu une belle densité autour de 33mn et du suspense jusqu'au bout.Spectacle garanti! Apres Espelette place à l'Aquaterra puis le Trail de Belves de Rémi Brunotto. Un des premiers à avoir lancé la course nature en France De façon tres conviviale.

Portez vous bien et bel été à tous

 

Pas grand chose

Oh c'est pas grand chose. Juste un petit bonheur. Celui de se retrouver enfin sur une course à pied. Cela ne s'explique pas vraiment. Peut être parce que vous vous retrouvez entre passionnés d'une même discipline. Peut être parce que cela faisait tellement longtemps et que c'était comme un petit manque dans votre vie. C'est comme ça. Je ne cherche à convaincre personne.

Il y a la tape dans la main du chronométreur, les paroles echangées avec le speaker, le franc sourire de l'organisateur. Il y a toutes ces petites paroles laissées ici ou là avec desconcurrents que l'on connait et que l'on avait presque oubliés. "C'est ta reprise?". "Tu as un objectif cette année". Tout cela est un peu timide mais la joie d'être là, tout simplement, plane au dessus de tous. Il y a un petit stress qui monte doucement et l'heure du départ qui arrive. Il y a les bénévoles qui se placent sur le parcours et qui mettent tant de coeur à l'ouvrage.Il y a ce coup de feu au depart qui laisse à croire que tout est encore possible. Il y a cette belle bagarre pour la premère place et puis le petit saut de Laura qui l'emporte juste sur la ligne. Il y a tous ces coureurs qui font un signe de la main quand ils te reconnaissent surle bord de la route. Il y a ceux qi souffrent plus qu'ils ne l'auraient pensé et ceux qui te surprennent à dejà être en forme. Il y a aussi ceux qui font une bonne action en tirant les joëllettes. Et tout ce beau monde est tellement heureux une fois la ligne franchie. Même si il faut remettre le masque. Pour quelques minutes...

Et puis après il y a la bière que l'on partage et les rendez vous qiui se profilent à l'horizon. Personne n'ose trop se projeter et pourtant la vie doit bien continuer.

Alors oui c'est pas grand chose. C'est juste une petite course à pied. C'est juste une nocturne du côté de Bouliac. Mais c'est aussi beaucoup de bonheur. Parce que la course à pied c'est ma passion. Parce que la vie c'est mieux en vrai qu'en virtuel. Parce que c'est sisimple et que j'adore ça.

Comme une grande famille...