Derniers résultats: La Foulee des Vignerons

Dernières photos: Trail des Coteaux

Javascript DHTML Image Web Scroller Powered by dhtml-menu-builder.com

 

Javascript DHTML Drop Down Menu Powered by dhtml-menu-builder.com

 

Céfret, l'art de la fête

Je vous avais quitté en septembre après le raid du champion à Salles et les foulées nature jonzacaises. J’ai un peu voyagé depuis. Les 14 et 15 septembre, en effet, je me suis rendu du côté de la Ronde Cérétane, épreuve des festiviales du challenge de la convivialité. On y retrouve aux manettes Luc Panabières et toute son équipe. Les Catalans de Céret savent recevoir, faire la fête, la partager. Tout un programme : courses pour enfants, rando, 6km, 20km… Et sur cette dernière distance, un plateau d’athlètes internationaux. Une vraie belle épreuve, dans un environnement superbe. C’est vraiment l’épreuve à inscrire sur votre prochain agenda. 

Ensuite les 20 et 21 septembre, j’ai laissé la route pour le trail et retour en Nouvelle Aquitaine sur une épreuve retenue dans les trails à faire de la rentrée parmi les cent plus beaux trails. A Argentat sur Dordogne donc. C’est Philippe Marchegay qui coordonne l’événement. Il a un conseiller technique de choix en la personne de Thierry Breuil. Cette épreuve compte également pour le challenge trail des collaborateurs de décathlon. Une superbe épreuve en vérité. Tout y est : accueil, disponibilité des bénévoles, repas avant et après course, parcours variés techniques et diffi- ciles. Et avec ça le plaisir d’avoir croisé une fois de plus Adeline Roche, la championne du monde.

Les 28 et 29 septembre, c’était direction le Trail du TGCM (Trail des gorges du Chambon et du Montbronnais) encore en Nouvelle Aquitaine. Projet nouveau avec départ et arrivée à Montbron en Charentes. Il comptait également pour le challenge des trails du département. J’ai découvert cette épreuve l’an dernier et j’en pense beaucoup de bien. Il est vrai que ce rendez-vous est donné par des traileurs et vttétistes du Team 16. Merci à eux et encore bravo à Sandrine et Jean Phi Dumont et à son équipe. 

Mais déjà octobre s’offre à moi avec pas mal de rendez-vous. Il y aura le Trail du Cassoulet pour commencer du côté de Verfeil en Haute-Garonne puis le marathon des Landes à Mont de Marsan, les foulées des Vignerons à Arsac en Gironde et ka croisière des Bons Vins à la Brède toujours en Gironde…

commentaires 0 Commentaire - Imprimer cette news Imprimer cette news - Syndication RSS RSS - Partager : Publier sur Facebook Publier sur Twitter Posté le 16/10/2019 par Alain Létard

Archives - Administration

 

Les 10 bonnes raisons de se mettre à l'ultra trail !

1) tu peux commander la grande pizza « king size » aux huit froma- ges sans culpabiliser. Oui, oui, la pizza qui affiche à elle toute seule 2456 calories. De toute façon, tu en crames le double quasiment tous les jours,

il faut bien recharger les batteries

2) tu peux passer des jours entiers sans te laver, tout le monde s’en fout. Y en a même qui te serrent dans les bras une fois que tu as fini une course alors que tu n’as pas changé de vêtements depuis 52h. Ce qui serait

totalement inconcevable dans la vraie vie !

3) tu peux vomir tout seul dans ton coin à côté d’un ravito sans déclencher les secours et ameuter la moitié de la planète. Ça fait partie du job !

4) tu peux faire tes besoins dans la nature sans avoir de papier avec toi. Les odeurs ça fait partie du plaisir (voir N°2) et en plus maintenant c’est devenu éco-responsable… donc à fond, à fond ! (Attention toutefois à bien

choisir ses feuilles !!)

5) tu peux t’inscrire à une grosse course, juste t’inscrire et tu passeras aux yeux de tous comme un héros des temps modernes

6) tu vas devenir tellement endurant que si le petit câlin avec ton partenaire ne dure pas au moins trois heures, tu en redemanderas

7) tu peux mentir sur ton âge tranquille… l’ultra, ça conserve vachement. Qui pourrait croire, par exemple, que François Dhaene a déjà 52 ans… hein qui ?

8) tu peux partir le matin en lançant un petit « allez à tout à l’heure ! » et ne revenir que le soir sans que ça perturbe quelqu’un… l’entraînement, c’est l’entraînement !

9) tu peux jouer à effrayer les animaux noctambules avec ta frontale à 1200 lumens dans tes virées en forêt à 2 du mat

10) tu peux glander tout le reste du temps : de toute façon, tu es soit trop crevé après ton entraînement, soit tu prépares un gros objectif… alors… cool!

commentaires 0 Commentaire - Imprimer cette news Imprimer cette news - Syndication RSS RSS - Partager : Publier sur Facebook Publier sur Twitter Posté le 16/10/2019 par Rémy Jegard

Archives - Administration